Hellbound

Note globale : 70/100 Le réalisateur et scénariste sud-coréen Yeon Sang-ho (internationalement reconnu pour son film Dernier train pour Busan) s’est peut-être un peu fourvoyé, à nos yeux, avec cette série Hellbound. Ne serait-ce que dans le format adopté : son histoire aurait pu tenir en l’espace de durée d’un film, plutôt que de traînerLire la suite « Hellbound »

Seinfeld et Friends

Le rachat des droits de diffusion de Seinfeld par netflix était voué à riposter contre l’acquisition des droits de Friends par HBO (pour des sommes astronomiques d’un-demi milliard de dollars) qui la privaient de diffusion de Friends sur le sol américain (mais pas en France, où les deux sitcoms sont à présent disponibles). Preuve queLire la suite « Seinfeld et Friends »

Disparu à jamais

Note globale : 74/100 Cette série française entre dans le cadre de l’onéreux contrat signé par la plateforme netflix avec le spécialiste américain du roman noir Harlan Coben, pour l’adaptation filmée de quatorze de ses romans (plusieurs dont celui-ci étant transposés en Europe), supervisée par l’auteur. Comme de coutume avec lui, le scénario se montreLire la suite « Disparu à jamais »

Sweet tooth

Note globale : 77/100 Cette nouvelle super-production netflix est librement adaptée d’une bande dessinée célèbre aux États-Unis de Jeff Lemire, qui a donné son aval à ce projet, même si netflix a transformé son oeuvre pour la rendre plus « plaisante », c’est-à-dire « familiale » ou encore « tous publics » (surtout femmes et enfants, pourrait-on dire) au risque deLire la suite « Sweet tooth »

Vincenzo

Note globale : 75/100 La Corée du Sud démontre une nouvelle fois, avec Vincenzo, produite par Park Jae-bum, sa grande qualité dans le domaine des séries tv (où elle est le leader incontesté des pays asiatiques). Pouvant être considérée comme une comédie dramatique, Vincenzo se montre parfois drôle, parfois prenante, et son scénario est trèsLire la suite « Vincenzo »

El inocente

Note globale : 80/100 Le maître espagnol du thriller Oriol Paulo (auteur du film Contratiempo) a réalisé, avec El inocente, une série tout à fait remarquable. L’histoire, basée sur le roman américain The innocent de Harlan Coben, a été transposée en Espagne. Elle relate la descente aux enfers de Mateo Vidal, un homme sorti deLire la suite « El inocente »

Shadow and bone

Note globale : 78/100 Annoncée par la plateforme netflix comme sa plus grosse production de ce premier semestre 2021, la série américaine Shadow and bone est inspirée de différentes oeuvres de science-fiction de Leigh Bardugo (en compilant de manière condensée le tome 1 de la trilogie Grisha et la duologie Six of cross). L’écrivaine israélo-américaineLire la suite « Shadow and bone »

The serpent

Note globale : 77/100 Cette série britannique est inspirée par le destin de Charles Sobhraj, homme aussi prodigieux dans son intelligence que terrifiant dans son absence d’humanité et de conscience morale. Français né en Indochine de parents indien et vietnamien, il deviendra l’un des criminels les plus célèbres au monde, à la fois escroc spécialiséLire la suite « The serpent »

Sky rojo

Note globale : 72/100 Peut-être aurait-on salué la venue d’une bonne série espagnole, si elle n’émanait d’Alex Pina, créateur de la casa de papel. En comparaison de celle-ci (dans son étonnante singularité, sa force imaginaire, sa tension dramatique) le spectateur sera forcément déçu par la thématique commune de la prostitution en Espagne, tout comme parLire la suite « Sky rojo »