Pera palas’ta Gece Yarisi

Note globale : 77/100

Netflix se distingue une fois nouvelle par son cosmopolitisme diversifié avec cette superbe série venue de Turquie, réalisée par Emre Sahinsur (sur la base d’un roman de Charles King, professeur en politique internationale à Georgetown). Midnight at the sera palace relate le voyage onirique à travers le temps d’une jeune journaliste, Esra, en 1919, année de la révolution républicaine de la Turquie, auprès de son père fondateur Mustafa Kemal Atatürk, qui avait séjourné dans ce prestigieux hôtel d’Istanbul. Elle va alors interférer sur le cours de l’Histoire (en se faisant passer pour son ancêtre Peride), accompagnée par le responsable contemporain de l’hôtel, Ahmet.  

Le décalage entre les époques (accentué par le caractère extraverti de la jeune femme, jouée par Hasal Kaya) est intéressant. La reconstitution du vieil Istanbul est très réussie, avec une esthétique picturale plutôt sombre qui joue beaucoup sur les contrastes entre ombre et lumières. Enfin, le scénario est bien construit et laisse la porte ouverte à une suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :