Love like the falling petals (film 2022)

Au sein des cerisiers en fleurs, ce drame sentimental réalisé par Yoshihiro Fukagawa se montre assez poignant, dès lors que l’héroïne Misaki se voit diagnostiquer une maladie rare de vieillissement accéléré, qui vient empêcher son idylle avec le jeune Haruto, en la promettant à une mort prochaine. La trame narrative (fondée sur le livre de Uyama Keisuke) est extrêmement simple, comme dépouillée de choses superflues, et le duo d’acteurs formé par Kento Nakajima et Honoka Matsumoto incarne bien ses rôles.

 Au-delà du thème sentimental, traité avec beaucoup de délicatesse, l’angoisse existentielle du vieillissement et de la mort – que véhicule ce film japonais – possède cette universalité que soulignait l’humaniste Montaigne, en écrivant dans ses Essais : « chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition ». L’originalité de cette histoire vaguement kafkaïenne est de la faire apparaître dans toute sa brutalité par son caractère précoce et soudain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :