Equinox

Note globale : 76/100

Curiosité attendue de cette fin d’année 2020, la série danoise Equinox sort de l’ordinaire et apparaît suffisamment intrigante pour tenir le spectateur en haleine. Une animatrice de radio d’une trentaine d’années (Astrid) découvre, par un appel anonyme, que la disparition mystérieuse de sa grande soeur Ida en compagnie d’autres adolescents, demeurée inexpliquée par la justice, pourrait trouver une solution. Elle décide alors de lancer une enquête, et découvre assez rapidement que les uniques survivants semblent avoir quelque chose à cacher, et d’autre part que sa soeur semble avoir été associée par un jeune homme à un groupuscule sectaire aux rites et aux croyances assez étranges. Ce faisant, toujours traumatisée par cette disparition, Astrid se replonge dans les souvenirs du passé et se trouve confrontée, comme en un miroir, à son propre moi, lorsqu’elle était une enfant désemparée. Dans un va et vient constant entre ces deux âges, les deux actrices Danica Curcic et Viola Martinsen incarnent leur rôle avec justesse et sobriété.

Equinox baigne dans une sorte de spiritisme courant dans les pays du Nord, où existent des survivances de légendes païennes (en l’occurence celle d’Ostara, ancienne déesse païenne du printemps, célébrée lors de l’équinoxe) et de cultes hérétiques. La série flirte avec le fantastique et le surnaturel, mais les délires de l’imagination sont aussi associés à la psychologie contemporaine et notamment aux effets de l’angoisse (concept qui était cher au philosophe danois Kierkegaard, pionnier de l’existentialisme). L’ angoisse est ici omniprésente, accompagnée de dépression et de tristesse, mais aussi d’une douceur féminine insufflée par la réalisatrice Tea Lindeburg, qui délivre une oeuvre singulière et soignée, à défaut d’être totalement aboutie. Son épilogue, qui s’inscrit dans la trame légendaire du récit, apparaît difficilement compréhensible par les non-initiés, et laisse le spectateur dans une certaine perplexité, ou une certaine confusion, d’autant qu’il subsiste des zones d’ombre mal éclaircies. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :