Peaky blinders

Note globale : 82/100

Cette série britannique est inspirée par un véritable gang criminel qui a sévi (fin 19ème – début 20ème siècle) à Birmingham, dans le nord de l’Angleterre. Ils pratiquaient notamment des vols avec violence et des paris hippiques ou sportifs illégaux, éléments que l’on retrouve dans la série, mais l’adaptation relève de la fiction, en leur attribuant une plus grande puissance qu’elle ne fut (ils deviennent une entreprise prospère, influente et respectée). Elle se déroule dans les années 1920-1930, à Birmingham.

L’excellence de Peaky blinders réside surtout dans sa création d’une atmosphère, celle du nord de l’Angleterre, brumeuse, froide, violente et ténébreuse. La réalisation et la photographie sont splendides, la restitution des décors et des costumes remarquable, et la bande musicale est elle aussi très appréciable ; toutes choses qui concourent à la mise en place de l’ambiance et du feeling assez particulier de cette série, qui génère un certain « confort » visuel et auditif, une sorte de tranquillité mêlée d’amertume.

La construction du récit est très ordonnée, avec 6 épisodes de durée égale dans chaque saison, qui toutes possèdent une intrigue spécifique reliée à la trame d’ensemble, centrée sur le destin des peaky blinders  (notamment leur personnage principal, Thomas Shelby) dans leurs interactions avec différents protagonistes : la police et l’État (Churchill himself !) dans la saison 1, un gang londonien dans la saison 2, la mafia russe dans la saison 3, la mafia italo-américaine dans la saison 4 (avec Adrian Brody) …

Et puis cette série se trouve sublimée par la prestation magistrale de l’acteur irlandais Cillian Murphy (révélé par Ken Loach et Christopher Nolan) dans la peau du personnage principal, Thomas Shelby : il se montre vraiment impressionnant de maîtrise et de charisme pour incarner son rôle mi-angélique mi-démoniaque de charmant bandit d’honneur, sensible et très sûr de lui, parlant le plus souvent d’une voix douce et monocorde, avec une personnalité assez fascinante. 

Un avis sur “Peaky blinders

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :